De « l’espace vécu », au « haut lieu », aux « lieux de mémoire », la spatialité en tant que « science du lieu » selon les géographes, suscite un intérêt artistique et théorique dans un large périmètre : écrivains (Georges Perec, Julien Gracq…), architectes (Christian Norberg-Schulz), historiens (Pierre Nora), philosophes (Michel de Certeau) ou encore anthropologues (Pierre Sansot). Ainsi, en fonction de ses déclinaisons, le lieu offre une expérience qui sollicite l’imaginaire et la sensibilité des auteurs et des publics. La dimension patrimoniale relève à la fois d’une construction culturelle qui induit les valeurs de conservation, de transmission et d’un processus de patrimonialisation en tant qu’intervention visant la création, la préservation, ainsi que la diffusion de ces formes de patrimoine dans une perspective intergénérationnelle (musée, maisons d’écrivain, promenades…). Les médiations patrimoniales constituent une ressource territoriale mais aussi un ferment créatif favorisant la mise en littérature de l’esprit des lieux.

Fédération nationale des maisons d’écrivains & des patrimoines littéraires (FNME)

La Fédération nationale des maisons d’écrivains & des patrimoines littéraires vise à proposer et mettre en œuvre des actions consistant à assurer l’existence, la préservation et le rayonnement culturel de maisons d’écrivains, de lieux ou collections, publics ou privés, liés à des écrivains. Ses missions s’attachent notamment à :

• Collecter et diffuser des informations liées aux lieux et collections
• Mener une réflexion ainsi qu’organiser des travaux de recherches consacrés aux lieux, œuvres et personnes
• Mettre en place des manifestations et formations
• Favoriser les interactions et les coopérations entre adhérents
• Représenter les adhérents au cours de négociations avec les pouvoirs publics et associations également à l’échelle internationale

Chalet Mauriac

Au cœur de la Région Nouvelle-Aquitaine, le Chalet Mauriac, situé à Saint-Symphorien, soutient la création contemporaine en accueillant régulièrement écrivains, dessinateurs, scénaristes, dramaturges, plasticiens, ou porteurs de projets numériques ou transmédia. Fréquenté par le Nobel de littérature 1952 au cours de sa jeunesse, ce lieu s’adresse également aux visiteurs sensibles à l’œuvre de François Mauriac qui auront plaisir à découvrir le parc du chalet qui dans le cadre de la Forêt d’art contemporain abrite les sculptures de David Boeno.

Maison Julien Gracq

Située à Mauges sur Loire, la maison Julien Gracq, conformément aux volontés de l’auteur du Rivages des Syrthes est un lieu de résidence d’écriture ouverte depuis 2014 aux auteurs, chercheurs et artistes. La propriété comprend une demeure familiale, des jardins et une bâtisse médiévale, ouverte au public : Le Grenier à sel qui permet de redécouvrir l’œuvre de l’écrivain en arpentant au rez-de-chaussée la chambre des cartes et à l’étage la bibliothèque de l’auteur. Le salon de Julien Gracq peut également être admirée au cours de visites guidées, le mercredi et le samedi.

Promenades littéraires

Promenades interactives « Sur les bancs »

Conçue par Thomas Baumgartner, l’application « Sur les Bancs » invite le promeneur à l’écoute de fictions courtes qui, le temps d’un récit, proposent de s’extraire du tumulte de la ville et de contempler autrement cet espace.

Ce concept de réalité augmentée sonore, s’adresse à tous et offre des « bulles de fictions géolocalisées en son 3D sur les bancs » des villes de Metz (jardins de l’esplanade) et Paris (Parcs Monceau, des Buttes-Chaumont, Montsouris). À l’occasion du festival Le Livre à Metz- littérature et journalisme, l’application investissait les jardins de l’esplanade et donnait à écouter plusieurs inédits.

Le Distributeur d’Histoires Courtes

Conçu par Short Édition, le Distributeur d’Histoires Courtes investit l’espace urbain et propose aux passants et voyageurs de s’évader pour un temps de lecture d’une, trois ou cinq minutes. Les gares et centres commerciaux concentrent un grand nombre de ces distributeurs.

De la littérature classique, à la poésie, en passant par la littérature jeunesse, les textes proposés sont extraits d’un catalogue de formats courts qui mêle différents genres littéraires et qui s’enrichit progressivement grâce aux participations que suscitent les prix littéraires organisés par Short édition.

Sur les traces de Rimbaud à Charleville-Mézières

La ville de Charleville-Mézières propose un parcours historique jalonné d’œuvres d’art sur les traces du poète et des lieux qu’il fréquentait au cours de ses jeunes années. Le musée Arthur Rimbaud, la maison des Ailleurs s’y dévoilent, de même que le collège, le square de la gare qui lui a inspiré quelques vers dont ceux qui composent le poème A la musique, enfin le circuit s’achève au cimetière de Charleville où Rimbaud fut inhumé en 1891.

Le sentier des poètes luxembourgeois (Pétange)

Le centre national de littérature à Mersch s’associe depuis 2011 (année internationale des forêts) à la commune de Pétange pour proposer un sentier des poètes. Il offre un parcours articulé autour de 12 textes littéraires sur le thème de la forêt et d’auteurs luxembourgeois tout en invitant à contempler le paysage.

Trois points de départ s’offrent aux promeneurs : Point de départ 1 : au Doihl à Rodange
Point de départ 2 : rue du Titelberg à Lamadelaine
Point de départ 3 : Fond-de-Gras

Musées et maisons d’écrivains

Maison d'Arthur Rimbaud - La Maison des Ailleurs, Charleville-Mézières

Inaugurée en 2004 à l’occasion du 150e anniversaire de la naissance d’Arthur Rimbaud, la maison des ailleurs a été entièrement pensée comme un lieu de mémoire consacrée au poète qui y vécut entre 1868 et 1875, années les plus prolifiques de son existence, avec sa famille. Dans cet antre, animations audio-visuelles, hologrammes, compositions sonores et bruitages offrent un parcours atypique à travers la biographie du poète subtilement morcelé pour évoquer toutes les périodes de la vie de Rimbaud, de ses débuts littéraires, à sa vie à l’étranger, jusqu’à sa mort à Marseille en 1891.

A noter que le premier étage et l’escalier de bois qu’il est possible d’admirer sont restés intacts et n’ont subi aucune transformation. Un appartement accueil régulièrement des artistes en résidence d’écriture ou de création. Des expositions temporaires et événements rythment les saisons pour sublimer toute la poésie qui s’échappe de ce lieu singulier.

Musée Arthur Rimbaud

Charleville-Mézières

Le musée Rimbaud se trouve dans un ancien moulin, situé sur les bords de la Meuse Classé monument historique, l’édifice abrite une collection permanente rassemblée à partir de la fin de la Seconde Guerre mondiale. Manuscrits autographes, dessins, photographies, éditions originales, objets personnels emplissent le musée et permettent de saisir les différentes facettes du poète. Enfin, les visiteurs pourront apprécier l’influence de Rimbaud à travers un hommage rendu aux artistes du XXe siècles marqués par ses vers.

Château de Cirey-sur-Blaise (Voltaire)

Lorsque paraissent les Lettres philosophiques en 1734, une lettre de cachet est lancée à l’encontre de Voltaire qui n’a d’autre choix que de prendre la fuite pour échapper à l’emprisonnement. Sur invitation de Gabrielle Émilie de Breteuil, Marquise du Châtelet, il trouve refuge en Haute Marne, au Château de Cirey-sur-Blaise. Il y séjournera pendant près de 15 ans, jusqu’à la mort d’Émilie du Châtelet en 1749. Voltaire réalisera de nombreux travaux de réfection et fera même élargir la demeure.

Entre ces murs que le philosophe rédigea quelques-unes de ses œuvres les plus connues (« Le Mondain », le « Discours en vers sur l’homme », ou encore des pièces comme « Le Comte de Boursoufle », « l’Enfant prodigue », « Alzire », « Mahomet » et « Mérope ».)

À noter, d’autres figures importantes ont séjourné à Cirey parmi lesquelles Madame de Graffigny, illustre femme de lettres et auteur des Lettres d’une Péruvienne qui s’y rendit entre 1738 et 39, ou encore le célèbre Marquis de La Fayette, héros des deux mondes.

Mémorial Goethe Sessenheim

Grande figure de la littérature allemande, Goethe à notamment étudié le droit à Strasbourg entre 1770 et 1771. À Sessenheim, le poète connaîtra une idylle avec la fille du pasteur du village, qu’il évoquera dans quelques-uns de ses écrits notamment dans Dichtung und Wahrheit. Ce séjour laissera une empreinte dans la mémoire de Goethe et impactera certains de ses recueils de poèmes. Aujourd’hui, Sessenheim accueille en son cœur un mémorial entièrement consacré à l’auteur des Souffrances du jeune Werther. Situé dans un ancien corps de garde, il abrite notamment une copie du célèbre buste sculpté par David d’Angers ainsi que de nombreux objets et de reproductions retraçant le séjour de Goethe en Alsace et permettant de saisir son intérêt pour le monde intellectuel français de l’époque.

Musée Verlaine - Auberge de Juniville

Les murs de l’ancienne auberge du Lion d’Or à Juiniville, aussi connue sous le nom de café Prévôt abritent aujourd’hui le musée Verlaine. De 1880 à 1882, le poète réside dans une petite propriété en face de l’auberge. Elle constitue un refuge p Verlaine un refuge dans lequel il aimait se retirer pour dessiner, écrire, et y déjeuner. Dans cet espace d’une superficie de plus de 1500 m2 ayant conservé tout son charme d’antan, on peut y découvrir des documents iconographiques uniques et des extraits de correspondances, qui donnent à voir une facette méconnue du poète.

Musée militaire Erckmann-Chatrian Phalsbourg

C’est dans l’écrin d’un corps de garde érigé par Vauban et consacré à l’histoire locale que se situe le musée militaire Erckmann-Chatrian. Outre les collections d’uniformes, d’objets et documents militaires dont il dispose, le musée renferme également une salle entièrement dédiée à l’œuvre et au souvenir d’Emile Erckmann et d’Alexandre Chatrian

Maison de Victor Hugo à Vianden Luxembourg

Rénové en 2002, le musée littéraire Victor Hugo donne à voir des manuscrits autographes du poète, des reproductions d’esquisses et de dessins, dans une demeure aménagée depuis 1935. Son exploration permet d’appréhender une part méconnue de l’auteur des Misérables qui séjourna par quatre fois au Grand-Duché de Luxembourg en 1862et 1871. C’est à Vianden que Victor Hugo se réfugie après avoir été expulsé de Belgique en 1871.Servit par une muséographie entièrement repensée, cet espace déploie de manière ludique projection holographique, panneaux albums et permet aux curieux d’apprécier une visite pour laquelle un audioguide est disponible en cinq langues.