Il s’agit d’identifier et à recenser ces nouvelles pratiques littéraires marquées par une grande diversité et en fonction des voies qu’empruntent le processus créatif : collaborations, déplacement et diversification des espaces de création, projets numériques, création/illustration, fragmentation, multiplicité et évolution des formats (matériels et immatériels).

En fonction des formes observées (écriture, oralité, virtualité, interactivité, spectacle, promenade…), il est possible de reconnaître différentes disciplines et enjeux qui leur sont propres, tout en définissant cette volonté de faire vivre la littérature hors du livre en lien avec le territoire.

Sélection : Performances & formes hybrides

Olivia Rosenthal

Outre ses activités scientifiques, Olivia Rosenthal est également connue pour ses productions littéraires qui comprennent une dizaine de récits salués par la critique et pour la plupart publiés aux éditions Verticales, ainsi que pour les nombreuses performances qu’elle développe souvent en collaboration avec des musiciens, plasticiens, chorégraphes ou metteurs en scène. Parmi ses performances des spectacles comme Macadam Animal (2018) avec le concours d’Eryck Abecassis, Le Vertige (2012) pensé avec la complicité de Chloé Moglia ; des lectures musicales à l’image de Bambi & Co (2016) avec Antoine Oppnheim, Les Rats (2016) ou Noise india (2012) ou encore des performances créées dans le cadre de festivals ou autour de films comme, Les Larmes chantier en 2008, La peur, Aura compris 6 (2007)

Elitza Gueorguieva

Elitza Gueorguieva propose régulièrement des performances notamment autour de son premier roman, couronné Prix SGDL André Dubreuil 2016, Les cosmonautes ne font que passer publié aux éditions Verticales. Elle y met en scène son récit avec humour et en donnant à voir les objets et images qui l’ont inspiré.

Laura Vazquez

Lauréate du prix de la vocation en poésie 2014, Laura Vazquez est l’auteur de plusieurs ouvrages dont notamment La main de la main paru aux éditions Cheyne ou encore Menace ou À chaque fois tous deux publié aux éditions Derrière la salle de bains. Laura Vazquez réalise régulièrement des lectures performées et collabore notamment avec la musicienne Clara de Asis.

Loic Demey

Prix SGDL Révélation de poésie 2016 pour Je, d’un accident ou d’amour (Cheyne éditeur # Collection grise), Loic Demey se construit un univers poétique riche qui joue avec la langue pour mieux l’interroger et la déconstruire. Ses créations s’appréhendent également au cours des performances que réalise régulièrement le poète. Il a notamment collaboré avec Fleur Breteau ou encore avec le compositeur et musicien Philippe Kel Joncquel.

Festival Extra ! | Centre Pompidou | Beaubourg

Depuis trois années consécutives, le Festival Extra ! porté par le Centre Pompidou Paris met à l’honneur les littératures hors du livre. Performances, lectures, poésie sonore, rencontres, littérature numérique…constituent des pratiques hétérogènes et éclectiques vives qui permettent d’appréhender la création littéraire contemporaine autrement.

En 2019, la 3e édition se déroulait en parallèle de l’un des événements artistiques les plus forts de l’année au Centre Pompidou, l’exposition « Bacon en toutes lettres » qui revient sur l’art et le parcours de Francis Bacon en soulignant l’influence de la littérature sur son œuvre. C’est donc tout naturellement que la littérature se fait fil conducteur du musée qui au cours de l’automne instaure une série de soirées littéraires, le Bacon Book Club, mais également un programme de délocalisation réalisé en partenariat avec d’autres institutions (La Maison de la Poésie, Centre Wallonie-Bruxelles, le Musée d’Art et d’Histoire du judaïsme et le salon MAD (Multiple Art Days) ) le programme « Extra!-Muros » du festival. Parmi les temps forts de cette 3e édition se dévoilait la future maison-musée de Michel Houellebecq, ou la voix d’Iggy Pop psalmodiant les Hyper Poems de l’artiste Stefan Brüggemann.

L’édition 2018 du festival, marquée par une programmation internationale et innovante, faisait dialoguer avec force, art contemporain et littérature, en accueillant des performances d’artistes et d’écrivains comme Violaine Lochu, Tracie Morris, Chloé Delaume ou encore Jean-Yves Jouannais. 2017 assistait à l’inauguration du festival et invitait le public à la découverte de ces nouvelles formes de littérature autour de showcase, performances, conversations théoriques, spectacles et croisait perspectives d’auteurs, artistes, comédiens, chercheurs et lecteurs de manière créative.

Sélection : Lectures musicales

François Bon

Artiste transmédias, François Bon est l’auteur d’une œuvre plurielle et hybride qui gravite entre support papier et numérique. Depuis de nombreuses années, il pratique l’art de la performance. Parmi ses lectures, on soulignera notamment ses collaborations avec le compositeur Kasper T Toeplitz ainsi que ses multiples lectures musicales réalisées avec la complicité du violoniste Dominique Pifarély.

Charles Robinson

Lauréat du prix de Sade 2008 pour son premier roman, Le Génie du proxénétisme, et du prix Louis Barthou pour Fabrication de la guerre civile paru chez Seuil, Charles Robinson est aussi connu pour ses performances poétiques. Ses lectures musicales s’appuient sur une recherche autour de la voix, elles entremêlent vidéos et enregistrements sonores.

Nicolas Vargas

Lauréat du Prix SGDL révélation poésie 2017, Nicolas Vargas cultive une approche engagée, populaire et énergique qu’il partage au cours de performances poétiques hybrides. Parmi ses nombreuses productions scéniques les plus fameuses : Emovere réalisée en collaboration avec la chorégraphe et interprète Sabaline Fournier, VHS, ou plus récemment Le Grand Bal événement musical et poétique né de sa rencontre avec le collectif Azéotropes.

Fictions radio

Emmanuelle Pireyre

Emmanuelle Pireyre fluctue entre roman et poésie, elle s’attache également à développer des formes hybrides comme les fictions radio ou les lectures-performances. Réalisées en collaboration avec d’autres auteurs et artistes, ces performances mêlent souvent vidéo et musique. Parmi ses performances les plus connues : Lynx, Pour faire œuvre d’homme que je m’éveille, Chimère, ou encore Comment j’ai nettoyé une phrase de Marguerite Duras.

Lectures interactives et Work in Progress

Chloé Delaume

Auteure d’une œuvre conséquente et éclectique de près de trente ouvrages, Chloé Delaume se consacre également depuis plus de vingt ans à l’art de la performance qu’elle mène souvent en étroite collaboration aussi bien avec des musiciens, artistes, ou des vidéastes.

Nombre de ses performances s’articulent autour des nouvelles technologies en témoigne notamment le cycle Corpus Simsi de 2002 à 2004, j’habite dans la télévision projet mené de 2005 à 2006 avant de paraître sous forme de roman aux éditions Verticales, ou encore ses lectures interactives de La Nuit je suis Buffy Summers en 2007. De 2011 à 2016, elle s’est notamment intéressée à la figure de la sorcière et aux légendes patriarcales tout en menant de front jusqu’en 2012 au sein de la Villa Médicis, un projet collaboratif consacré à la fiction.

Depuis 2018, elle travaille sur un projet intitulé Dream Operator, tissé de fragments poétiques, qui entend collecter les rêves des habitants de la ville de Grenoble pour établir ensuite une cartographie onirique de celle-ci.

Trema, spectacle littéraire improvisé et décalé

La Ligue Française d’Improvisation (LIFI) propose différents spectacles littéraires à l’image de Tréma, une expérience inédite. Le public est invité, avant d’entrer dans la salle, à imaginer titre de romans, personnages et rebondissements qui serviront de fil rouge aux comédiens qui une fois en scène devront composer avec ces éléments pour improviser des histoires. Le spectacle prend la forme d’une émission littéraire.

Pop Up

Spectacle littéraire adressé aux plus jeunes, Pop Up, porté par la compagnie Ilot 135 qui décline également d’autres spectacles à la croisée des arts à l’image de Les mots sont une fenêtre par exemple, met en scène deux comédiens, Amandine Dolé et Sébastien Prono, autour d’une lecture-spectacle d’albums jeunesses qui articule narration et jeu théâtral. La compagnie propose 4 lectures : Sinon…! d’Alice Bassié et Sylvain Diez aux éditions Kaleïdoscope, La Brouille de Claude Boujon paru aux éditions L’école des loisirs, Ni vu, ni connu de Michaël Escoffier et Kris Di Giacomo aux éditions Frimousse et Le chevalier noir de Michaël Escoffier et Stéphane Sénégas, publié aux éditions Frimousse

Work in Progress | Paris

Sous l’impulsion de la revue WIP : littérature sans filtre et entre les murs du café littérature du Pitch me situé dans le XXe arrondissement de Paris, s’organisent un lundi sur deux, des soirées littéraires qui proposent à quatre écrivains confirmés ou non de présenter leur création en cours d’écriture à un public. Ces rencontres favorisent les interactions entre l’œuvre en cours d’écriture, son auteur et son public. De fait, elles permettent à l’écrivain d’enrichir son œuvre grâce aux retours des participants.

Word in Progress | Luxembourg, Kulturfrabrik

Inspirées des soirées parisiennes « Work in Progress », le Grand-Duché de Luxembourg propose au sein de la Kulturfabrik de Esch-sur-Alzette des soirées « Word in Progress ». Elles permettent de faire découvrir des auteurs tout en suscitant des interactions entre public et écrivains tout en donnant un aperçu de l’œuvre en devenir de ces derniers.

Les Désœuvrés

Organisées au café-théâtre Rocas, Les Désœuvrés, sont des soirées de lecture et d’échange qui proposent à trois ou quatre auteurs confirmés ou non de mettre en voix un texte inédit pour une dizaine de minutes. Les œuvres proposées sont en langue française, luxembourgeoise, anglaise ou allemande. Le public est ensuite invité à réagir et présenter des suggestions. Chaque édition est construite autour d’une contrainte de lecture ou de création différente.